visites

Projets en cours

L'AREXHOR Pays de la Loire est engagée dans la réalisation de différents projets soit comme maître d'oeuvre soit comme partenaire. Nous ne présenterons ici que les premiers.

 

Projets liés à la protection des cultures:

DIAPLASCE: DIAgnostic précoce et PLAntes de Service en Cultures spécialisées

      Partenaires : Stepp-Bretagne, IFV

    Objectif : définir des itinéraires de cultures innovants utilisant des tests diagnostics précoces pour évaluer l'infestation initial d'une parcelle et des plantes de service pour aider au contrôle des ravageurs et réduire les coûts. Les ravageurs travaillés sont la cochenilles farineuses, le puceron, le tétranyque tisserant et l'oïdium.

     Durée du projet : 2014-2016

     Financeurs publiques : Conseil régional des Pays de la Loire et France AgriMer

 

COMALTE : COntrôle ALternatif des TEtranychidae

     Partenaires : ITEIPMAI, CDHR-Centre

   Objectif : identifier des produits naturels permettant le contrôle du tétranyque tisserand, mise au point de règles de décision permettant de proposer une stratégie globale de protection intégrée utilisant des plantes-indicatrices, des produits naturels et des auxiliaires.

     Durée du projet : 2011-2014

    Financeurs publiques : Conseil régional des Pays de la Loire et France AgriMer

 

GGLOP : Gestion Globale de l'Otiorhynque en Pépinière

    Objectif : nous souhaitons mettre au point des méthodes de gestion globale de l'otiorhynque que ce soit en production de pleine terre ou en hors-sol. Pour la pleine-terre, nous souhaitons définir une méthode rapide d'évaluation des populations adultes d'otiorhynque. Les moyens de contrôle testés sont l'usage d'un nématode et d'un champignon entomopathogènes. Pour la production hors-sol, nous travaillons sur des méthodes de piégeage par utilisation de plantes-pièges et sur certaines méthodes de contrôle physique.

     Durée du projet : 2011-2014

    Financeurs publiques : Conseil régional des Pays de la Loire et France AgriMer

 

OUPPA : Optimisation de l'Utilisation des Plantes-pièges pour contrôler les Aleurodes

     Partenaires : CIRAD, Université de Lyon I (laboratoire LBBE)

   Objectif : nous souhaitons mieux connaître la biologie de Bemisia tabaci en particulier concernant l'influence des biotypes et des endosymbiotes sur le spectre de plantes hôtes et la sensibilité au parasitisme. Le but final est de pouvoir proposer une plante-piège et une méthode de gestion de celle-ci efficace quels que soient le biotype ou les endosymbiotes.

     Durée du projet : 2012-2015

    Financeurs publiques : Conseil régional des Pays de la Loire, France AgriMer et ONEMA

 

COPHY: Contrôle du psylle de l'Elaeagnus (Cacopsylla fulguralis)

    Partenaires : iteipmai, CDHR-Centre, distributeur d'auxiliaires

   Objectif : ce projet vise à mieux connaître la biologie du psylle, identifier précisément le cortège d'auxiliaires associés et mettre au point des méthodes de contrôle. Les auxiliaires intéressant pourront être mis en élevage pour une éventuelle commercialisation. Nous évaluerons aussi l'intérêt d'utiliser des plantes de service pour contrôler ce ravageur.

     Durée du projet : 2013-2017

    Financeurs publiques : Conseil régional des Pays de la Loire, Conseil régional du Centre et France AgriMer

 

 Projets liés aux techniques culturales:

 REGAL : REgulation ALternative

     Partenaires : INRA d'Angers

   Objectif : nous testons des méthodes alternatives à l'usage de régulateurs de croissance. Il s'agit de la thigmomorphogénèse, d'un nouvel itinéraire de culture appelé "culture bonzaï" (basé sur une culture en petit pot avec fertilisation et irrigation adaptées) et d'une méthode basée sur la modification du spectre lumineux.

     Durée du projet : 2011-2014

    Financeurs publiques : Conseil régional des Pays de la Loire, France AgriMer et ONEMA

 

 AQUABIOS : Amélioration de la Qualité des plantes par Biotisation des Substrats

     Partenaires : Augrocampus Ouest, iteipmai, pépiniéristes, distributeurs de micro-organismes

   Objectif : identifier l'intérêt de micro-organismes à chaque phase de production et en utilisation finale. Déterminer des itinéraire permettant un maintien optimal de ces micro-organismes.

     Durée du projet : 2013-2015

    Financeurs publiques : Conseil régional des Pays de la Loire, France AgriMer